Réseau

Quand le hotspot mobile est au service de l’internaute nomade

Lorsque vous êtes hors de votre domicile, vous avez souvent besoin de vous connecter à Internet. Si vous n’êtes pas bien équipé, vous allez nécessairement vous connecter à un réseau public connu pour sa lenteur et son manque de sécurité indescriptible. Pourtant, vous pouvez passer au travers de tous ces soucis si vous optez pour l’acquisition d’un hotspot mobile. Qu’est-ce que c’est exactement et comment ça fonctionne ?

Hotspot mobile : késako ?

Le hotspot mobile est un box wifi nomade grâce auquel on peut se connecter à Internet quel que soit l’endroit où on se trouve. Ceci dit, que l’on soit à la plage, en vacance ou en voyage professionnel, on ne perdra aucune actualité relative à la champions league.

En effet, sur votre ordinateur portable, téléphone ou tablette, vous aurez Internet à portée de clic. Et ainsi, vous allez pouvoir accéder à vos programmes favoris sur vos différents appareils mobiles simultanément. Par ailleurs, il y a aussi la possibilité d’utiliser votre smartphone comme hotspot mobile temporaire. C’est une excellente alternative économique pour ceux qui accèdent à Internet occasionnellement. Toutefois, certains opérateurs peuvent vous facturer cette solution.

hotspot mobileEt qu’en est-il des voyages à l’étranger ?

Si vous vous demandez si vous pouvez prendre un hotspot mobile à l’étranger ou transformer votre smartphone en hotspot à l’étranger, la réponse est OUI. Toutefois, il y a beaucoup de restrictions qui varient d’un plan d’abonnement à un autre.

Certains, comme Verizon et T-Mobile, fournissent une allocation de données modeste à l’étranger. Verizon autorise 500 Mo par jour tandis que T-Mobile autorise 1 Go par mois d’activité internationale de données et de points d’accès grâce à son plan unique.

D’un autre côté, d’autres plans internationaux nécessitent des coûts supplémentaires – certains aussi exorbitants que 15 $ par mégaoctet. Certains transporteurs offrent des forfaits internationaux illimités pour 95 $ par mois. D’autres facturent au mégaoctet pour une utilisation internationale. Par exemple, AT&T facture 10 $ par gigaoctet.